L’histoire des fonderies d’Eure-et-Loir – conférence

Dimanche 15 octobre à 15h, Arlette Boué, professeur agrégée de Lettres Classiques et Michel Ferronnière, Président de la Société Archéologique d’Eure-et-Loir (SAEL) seront présents à la Maison de la Beauce. Ils proposeront de découvrir, à travers l’histoire de trois fonderies, l’Eure-et-Loir industrielle des XIXème et XXème siècles.

Les deux conférenciers nous inviteront à découvrir la fonderie de Saulnières, spécialisée dans la fabrication de matériel agricole et de son propriétaire Charles-Oscar Gourdin qui fut également le propriétaire de la « Petite fonderie » de Chartres. La fonderie Gourdin, après la tempête de 1999 et les deux crues de la Blaise en 2001, et malgré un carnet de commande plein, sera contrainte de fermer ses portes.

Monsieur Ferronnière relatera également l’histoire de la Grande fonderie de Chartres qui se consacrait à la fabrication des turbines hydrauliques et aux équipements de meunerie. Fondée en 1809, l’activité de l’entreprise se diversifie, fabriquant même des obus pendant la Première Guerre Mondiale, avant d’être vendue en 1969.

À l’issue de la conférence, Michel Ferronnière dédicacera son ouvrage La Grande Fonderie, Une histoire chartraine, aux éditions SAEL.

Entrée à la conférence : 3€

ateliers de Chartres en 1930

Laisser une Réponse