Deux Beaucerons au service de l’Etat dans les colonies françaises

Dimanche 22 mars à 15h, Lydie Delanoue sera présente à la Maison de la Beauce pour présenter l’histoire de Jacques-René de Brisay et de Noël Ballay. Ces deux Beaucerons ont servi l’Etat français à deux siècles d’intervalle, et donc à deux époques très différentes de son histoire coloniale.

Le parcours de ces deux hommes est aussi très différent.

Dans un cas, nous avons affaire à un aristocrate, à un militaire que Louis XIV envoie en Nouvelle-France pour redresser une situation qui a été dégradée par la faute du gouverneur précédent. Né à Denonville en 1637, le marquis doit aussi combattre les Iroquois. Au bout de quatre ans et demi passés en Nouvelle-France, il est rappelé par le roi et engagé comme sous-gouverneur de ses trois petits-enfants. Il dispose alors d’un appartement au château de Versailles.

Né à Fontenay-sur-Eure en 1847 dans une famille de paysans, c’est comme aide-médecin que Noël Ballay part en expédition avec Pierre Savorgnan de Brazza. Cette première expédition consiste à remonter l’Ogooué aussi loin qu’il est possible afin de voir si ce fleuve gabonais peut les mener jusqu’au Congo. Ballay est ensuite nommé lieutenant-gouverneur du Gabon, puis gouverneur de la Guinée française, et enfin, gouverneur de l’Afrique Occidentale Française.

La conférence se clôturera par une séance de dédicace.

L’auteur
Auteure de nombreux ouvrages historiques, elle a écrit sur Jacques-René de Brisay de Denonville, sur Noël Ballay mais également sur Chateaubriand et son séjour à Montboissier (28).

Entrée : 2€

 

Chants d’hier et d’aujourd’hui

Dimanche 29 mars, la Maison de la Beauce vous propose d’écouter la chorale Les Amis de Carreaux qui promeut les charmes de la Beauce. Une vingtaine de choristes sera présent. Vous découvrirez es chants d’hier et d’aujourd’hui.

Les chroniques rurales

Je pourrais vous dire qu’en assistant aux lectures théâtralisées de la compagnie du Sub’Théâtre dimanche 15 mars à la Maison de la Beauce, vous découvrirez l’histoire de 3 familles paysannes -les Sevestre, les Barentin et les d’Harmereau. Que ces trois familles sont le reflet du monde agricole et de ses transformations entre 1914 et 1969…. les fermes qui deviennent des résidences secondaires, les guerres, la mécanisation, la Politique agricole commune, l’été 68, l’endettement, les paysans…

Mais si je disais tout cela, en quelque sorte je mentirais car c’est vous – oui vous- qui allez décidez de ce que vous souhaitez entendre.

En effet Philippe Lipchitz vous proposera de concevoir votre menu avec 4 plats (apéritif , entrée, plat de résistance et dessert) correspondant à 4 périodes de l’histoire entre 1914 à 1969 et 3 familles dont les trajectoires se croisent. Chacun de vos

Continuer

Chants de Beauce

La Maison de la Beauce vous propose  de visiter sa nouvelle exposition interactive sur les « Chants de Beauce ».

Dans cette exposition musicale, la Beauce et le monde rural se rencontrent.

Vous découvrirez les chansonniers Couté, Chenal, Hallé, Gurlie,  Pénel le fou…mais aussi l’histoire des danses, des fanfares et des harmonies.

Pierre Perret, Ridan ou encore Jean Ferrat vous  livreront, en chanson, le regard qu’ils portent sur la campagne et ses habitants.

Cliquez ici pour parcourir l’exposition.

Présentation sonore de la radion : Les chants de la Beauce – Présentation de l’exposition

Entrée : 4€

Ode à la Beauce

La Maison de la Beauce organise, dans ses locaux, du 25 janvier au 20 mars 2015 une exposition consacrée aux peintures de Pierre GUILLON.

 Septième d’une fratrie de huit enfants, Pierre GUILLON est né en 1928 à Chartres (Eure-et-Loir). Très jeune il s’éprit du dessin. Après sa scolarité, il souhaita intégrer une école d’arts graphiques mais ses parents, issus d’un milieu populaire, préféraient qu’il apprenne un « vrai » métier. C’est ainsi qu’il devint dessinateur industriel puis technico-commercial.

Depuis toujours Pierre GUILLON n’a de cesse de pratiquer les arts graphiques : peinture, aquarelle, poèmes illustrés, fer forgé et gravure. Ses réalisations sont faites sur le terrain ou d’après des modèles. Parfois il laisse son imagination œuvrée.

Pour les compositions de grande taille, Monsieur Guillon préfère l’acrylique ou la peinture à l’huile. Mais c’est l’aquarelle qu’il préfère.

Ce sont donc plus de 30 peintures à l’aquarelle, principalement, que vous pourrez contempler à partir

Continuer

La Lettre de la Maison de la Beauce – N°31

La programmation culturelle du 1er semestre 2015 est disponible !

Découvrez la nouvelle lettre de la Maison de la Beauce : toute l’actualité, toute la programmation, les visites de villages, les nouvelles maquettes pédagogiques, l’édito du président, un dossier archéologie, la vie de la Maison de la Beauce…

Téléchargez la lettre n°31 de la Maison de la Beauce